Aujourd'hui:

Réalisations et Projets

  1. Projet de création d’un parc naturel à Macaya
  2. Création de Parc Naturel au Morne Garnier à Canapé–Vert‚ Port–au–Prince
  3. Un programme de structuration du corps de surveillance environnementale
  4. Coopération binationale
  5. Particularités de la Coopération avec le ministère de l’Environnement Dominicain
  6. les déclarations
  7. les Projets en cours
  8. Projet National de construction des bâtiments administratifs
  9. Programme de Renforcement Institutionnel pour la Gestion de l’Environnement PRIGE

Formulation du projet de création d’un parc naturel à MACAYA GEF–BID–GOH État d’avancement au 21 avril 2009

Résumé du projet

photo Morne Garnier

Objectif:protéger durablement les ressources naturelles des hauts–bassins versants du Macaya
Financement:GEF‚BID «PMDN» ‚GOH
Exécution : MDE en association avec MARNDR «composante 2» à travers protocole
Durée: 4 ans «oct. 2009 à sept. 2013»

Zône d’intervention proposée

État des lieux rapide de la zône d’intérêt

photo Morne Garnier Carte de la zône d’intérêt «5.000 à 10.000 ha»
Stratification en 7 niveaux de végétation

Contenu des interventions

Objectif spécifique :

Création d’une aire protégée gérée de manière durable.

Composantes :

Foncier

Agroforesterie «MARNDR – PMDN»
Investissements dans infrastructures publiques dans zône autour du parc pour faciliter intensification «génération de revenus»

Institutions

Monitoring «carbone et projet»

Montage Institutionnel : du projet vers l’institution

photo Morne Garnier




Prochaines étapes et points clés

Points clé :

Debut de la page

Création de parc naturel au Morne Garnier à Canape–Vert‚ Port–au–Prince

photo Morne Garnier Des interventions structurelles ont été réalisées au niveau du Morne Garnier qui‚ au même titre que le Morne de l’hôpital‚ est un espace stratégique qui constitue le bassin versant du canal de Bois de Chêne. C’est un espace écologique de plus de 48 ha de superficie. Ce plan de morne est un chemin critique de son existence par le fait que la végétation et l’air frais disparaissent à un rythme épouvantable à cause de l’installation de taudis avoisinant les maisons dd’importance dont la grande majorité construite sur une base juridico–légale douteuse. Les biens et services environnementaux à offrir aux communautés vivant en aval deviennent fortement hypothéqués. Fort de ce constat‚ le Ministère de l’Environnement a soumis ce projet innovateur baptisé Réhabilitation du Site naturel ou parc naturel de Canapé Vert‚ qui repose sur une stratégie globale de réhabilitation et de gestion durable des terres du Morne Garnier.

Les Interventions suivantes ont été réalisées :

  1. Démolition par la mairie et la sécurité publique de plus d’une centaine de maisons à Morne Garnier
  2. Possibilité de mettre en place une infrastructure pour favoriser la surveillance permanente du site par les agents environnementaux
  3. Remise de plans d’occupation et estimatifs appropriés au service concerné par la Direction Départementale Ouest.
  4. Mise en place 30‚000 plantules d’arbres forestiers «1er et 16 Mai 09»
  5. Réunion hebdomadaire au Ministère de la Justice par les Ministres concernés tels :
  6. La DGI‚ l’OSAM‚ DDO–MDE‚ la Mairie de Port–au–Prince‚ Chef de Cabinet du MICT‚ etc…
Debut de la page

Un programme de structuration du corps de surveillance environnementale «cadre de vie urbain»

Un programme de structuration du corps de surveillance environnementale «cadre de vie urbain» a été mis sur pieds des 2006. Ce corps de surveillance a été prévu par l’article 67 du Décret Cadre sur la Gestion Environnementale du 12 octobre 2005 publiée au Moniteur du 26 Janvier 2006.

Afin de parvenir aux objectifs visés dans le cadre de ce Décret‚ le Ministère de l’Environnement a mis sur pied le Programme de Formation‚ de Structuration et de Déploiement des Agents du Cadre de Vie Urbain.

L’objectif principal était d’améliorer la qualité du Cadre de Vie Urbain par la Surveillance Environnementale. Les séances de formation se sont tenues dans les Chef –lieux des Départements Géographiques et les bénéficiaires étaient la population des zônes urbaines.

Le Programme a été exécuté par le Ministère de l’Environnement en collaboration avec les structures Départementales du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales. Le volet’’ Formation de Formateurs’’ a été réalisé en collaboration avec les Universités‚ autres centres de formation et autres partenaires Internationaux. Le projet de structuration du corps des Agents du cadre de Vie Urbain a été de douze «12» mois.

Les composantes du programme consistaient en formation de Formateurs‚ formation des Techniciens et Agents du cadre de Vie Urbain‚ élaboration de Guides pour la surveillance Environnementale‚ acquisition de matériels et équipements‚ information du public.

Les principaux résultats étaient les suivants :

  1. vingt Cinq «25» Formateurs au niveau urbain sont formés en techniques de Surveillance Environnementale et constituent un premier noyau de formateurs
  2. Cinquante Cinq «55» Techniciens et Deux Cent Quatre Vingt «280» Agents de Cadre de Vie reçoivent une formation en Techniques de Surveillance Environnementale
  3. Des Guides de Travail pour l’inspection environnementale au niveau urbain sont élaborés
  4. Les Techniciens et Agents du Cadre de Vie disposent des équipements et matériels nécessaires à la surveillance environnementale et maîtrisent la manipulation des appareils.
  5. Le public est bien informé sur le mandat et les attributions des agents du cadre de Vie Urbain
Debut de la page

Coopération Binationale

La coopération binationale prend aussi la forme de formation et de missions techniques communes. Une mission technique tripartite de travail «Haïti–RD et Cuba» est ainsi prévue dans le Nord–est d’’Haïti pour mettre au point les modalités de construction d’un Centre Régional Communautaire de Propagation Végétale dans le Cadre du Corridor Biologique. Ce centre‚ en plus de sa vocation de produire de jeunes plantes forestières et fruitières pour le processus de réhabilitation des terres dégradées‚ sera également utilisé comme centre de formation des communautés pour tous les pays partis au Corridor et créer ainsi un véritable capital social à ras le sol appelé à dynamiser le changement

1–Prise en charge de l’insertion du volet environnement dans le document stratégique national de croissance et de réduction de la pauvrete «dsncrp»

Lors de la préparation du DSNCRP‚ la version originelle ne contenait pas la prise en compte du facteur Environnement‚ainsi que d’autres facteurs importants qui ont insérés‚ suite aux commentaires divers reçus. Au début del’exercice‚ il a été réaliser l’incorporation au sein du DSNCRP‚ d’un programme national pour améliorer la gestion de l’Environnement‚ contribuer à la croissance durable‚ assurer la sécurité économique et sociale des pauvres et la protection des écosystèmes.

L’insertion de ce grand programme pour les deux «2» années à venir sera réalisée à travers les neuf «9» programmes suivants:

Amélioration de la Gouvernance Environnementale
Réduction de la vulnérabilité Environnementale des pauvres aux risques et désastres naturels en leur permettant de s’adapter aux changements climatiques
Amélioration de la gestion des villes sur le plan Environnemental
Gestion durable de la biodiversité et lutte contre la dégradation des terres
Lutte contre la pollution sous toutes ses formes
Réalisation d’une surveillance environnementale continue
Transformation de l’Environnement en un vrai centre d’attraction pour les investissements et opportunités d’affaires.

La feuille de route préparée par le MDE a établi une liste de projets pour les deux prochaines années

2–Participation officielle a l’élaboration du document environnemental au sein du pdna

Suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010‚ les instances internationales ont assisté le gouvernement haïtien dans le développement du programme Post Disaster Need Assessment ou PDNA. Le volet Environnement a été pris en compte‚ car soutenu par une équipe du Ministère de l’Environnement‚
L’Environnement a été intégré dans le sous groupe Environnement–Gestion des Désastres. Les questions de Réforestation et d’Energie ont été systématisées avec des perspectives échelonnées sur le long terme et présentés ci–contre. «INSERER TABLEAU PDNA»

Debut de la page

Particularités de la coopération avec le ministère de l’Environnement Dominicain

Une gestion binationale de l’Environnement considéré comme un concept d’intégration écologique économique‚ sociale et d’opportunités de développement pour les deux pays a depuis 2006 pris corps entre les Ministères de l’Environnement haïtiens et dominicains. Cette gestion est juridiquement consacrée sous forme de Déclarations et matérialisée sous formes de projets incluant des missions techniques communes et la dernière Commission Mixte de Septembre 2010 a pris en compte ces prémices.

Ainsi‚ depuis 2006 les deux Ministères de l’Environnement ont réalisé des prises de position commune sous forme de déclarations Officielles et se sont aussi engagés dans plusieurs projets conjoints.

Les Déclarations

La déclaration de Santo Domingo du 10 juin 2006‚ appuyée par le Programme des nations Unies sur l’environnement‚ consacrant le Corridor biologique Haïti –Cuba– –République Dominicaine. Ce corridor veut être une première dans la Caraïbe qui ambitionne de devenir un modèle de coopération Sud–Sud plaçant le développement durable au cour d’une dynamique régionale de quête de paix‚ de co–construction de partenariats opérationnelles pour l’amélioration des conditions de vie des populations de trois pays qui représentent à eux seuls près de 90‰ de la biodiversité de la caraïbe insulaire
La déclaration de Baharona du 07 Aout 2009 sur les lacs‚ appuyée par le Programme des nations Unies pour le développement‚ portant sur l’evaluation des besoins et propositions pour le relèvement des impacts des inondations sur les Lacs Azuei et Enriquillo

Debut de la page

les Projets en cours…

Les projets actuellement en cours entre les Ministères de l’Environnement haïtien et dominicain :

Projet I : Projet binational GEF–PNUD Artibonite
L’objectif était d’’établir une structure binationale pour une gestion intégrée du bassin versant de l’Artibonite d’ici 2012 dans le but de promouvoir des réformes totales basses sur l’approche écosystème‚ les démonstrations et investissements‚ et de jeter les bases d’une fonctionnalité environnementale et d’une stabilité socio–économique à long terme.
L’exécution était confiée à OXFAM Québec et se poursuit encore actuellement.

Projet II : Projet binational de Gestion du Fleuve Artibonite–ACDI

Son Objectif était de réhabiliter le bassin versant du Fleuve Artibonite qui se partage entre Haïti et la République Dominicaine et Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations des régions frontalières par la protection de l’environnement et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles par le soulagement de la pauvreté et par le renforcement du dialogue entre les deux pays.
L’exécution était confiée à OXFAM Québec et se poursuit encore fin 2010.

Projet III : Délimitation et mise en Place du Corridor Biologiquie dans les Caraïbes CEE–PNUE

L’objectif était de contribuer à la réduction de la perte de biodiversité de la région des Caraïbes par la réhabilitation de l’environnement en particulier et l’allégement de la pauvreté afin de réduire la pression sur les ressources biologiques dans les pays concernés par le Corridor.
Son Exécution est reléguée à un Bureau Tri national et a actuellement démarré fin 2010.

Projet IV:

Les deux Ministères se penchent pour l’instant avec la coopération Norvégienne sur un projet de Frontera Verde.

Debut de la page

Copyright ©2012 Ministère de l’Environnement d’Haïti. Tous droits réservés